Skip to main content

Découverte des pastels Terry Ludwig

il y a 2 ans

Si, comme moi, vous êtes boulimique de fournitures beaux-arts, alors je vous recommande d’aller visiter le site de Jackson’s Art Supplies.
À condition de comprendre un minimum l’anglais, ce site propose certains produits qu’il peut être difficile de trouver en France, que ce soit en matière de séries, coffrets ou bien de marques.

Je me suis laissé tenter par un assortiment de pastels d’une marque Américaine « Terry Ludwig », qui, apparemment fait référence outre-Atlantique. J’ai donc voulu juger par moi-même la différence avec quelques marques utilisées en France.

Le dégradé choisi, appelé « Shade of nature », est composé de 30 couleurs dans les tons neutres, ce qui donne un très joli effet dans la boîte, il existe également des coffrets de couleurs beaucoup plus intenses.

Avec un tarif de 110 GBP pour une boîte de 30 demi-batonnêts, soit un peu plus de 4 euros la pièce, j’espère qu’ils tiendront leur promesse.

À la réception, bonne surprise, les couleurs, bien que neutre, paraissent plus intenses et lumineuses que sur mon écran d’ordinateur lors de la commande, leur largeur est légèrement plus grande que ce à quoi nous sommes habitués sur un pastel rectangulaire, ce qui compense un peu le côté « demi ».

Je les confronte impatiemment à d’autres marques (l’Artisan pastelliste, Girault et Sennelier) sur du Pastel card.

Au premier abord, je suis surprise par l’accroche du pastel, on est bien loin du crémeux des Senneliers, ce à quoi je m’attendais un peu pour pouvoir bénéficier des arrêtes des bâtonnets et je les trouve même plus secs que les Giraults. La couvrance est similaire.

Pour en avoir le cœur net, je tire également de ma boîte une gamme étude de Jaxel, il n’y a pas de doute, le Terry Ludwig testé est bien d’une gamme supérieure à ce dernier, il gratte moins et couvre mieux. Il ne reste plus qu’à les essayer en condition réelles avant de vous donner un avis plus détaillé.